infection urinaire rapport sexuel
conseils sexo,  corps,  sexo

5 conseils pour éviter les infections urinaires

4.4
(8)

Savais-tu que 80% des infections urinaires viennent à la suite d’un rapport sexuel ? De mauvaises habitudes contribuent au développement des bactéries et favorisent les infection. Je te propose 5 tips pour limiter la casse !


Qui n’a pas déjà pissé des lames de rasoir ? La sensation d’une infection urinaire est juste infâme. Quand elle n’est pas traitée rapidement, elle peut évoluer en pyélonéphrite, une infection beaucoup plus grave des reins pouvant nécessiter une hospitalisation.

Souvent, on repère facilement une infection urinaire : douleur pendant la miction, odeur désagréable et parfois un peu de fièvre !

Une fois l’infection présente, à part boire régulièrement, il n’existe pas vraiment de remède miracle. Il faut consulter au plus vite son généraliste pour qu’iel prescrive un traitement adapté.

Cependant, si tu as des cystites (infections urinaires) régulièrement, voici quelques astuces pour les éviter.

1. Toujours se laver les mains avant un rapport sexuel

Une vulve est un fruit qui se déguste les mains propres. Avant de faire quoi que ce soit, un lavage de main est nécessaire ! Que l’on touche un pénis ou une vulve et même si on ne va pas forcément se toucher ces zones là, on se lave toujours les mains dans le doute.

On pense bien à se couper les ongles pour éviter de blesser son ou sa partenaire. Les micro déchirures fragilisent les muqueuses et favorisent les infections. De plus, des saletés se logent plus facilement sous les ongles longs.

via GIPHY

2. De l’anus au vagin, jamais tu ne passeras, sans te laver les mains

Lors d’un rapport sexuel, on ne pratique pas une pénétration vaginale juste après une pénétration anale. Les bactéries présentent dans le rectum fragilisent la flore vaginale et causent diverses infections (l’infection urinaire en fait partie).

Une fois la pénétration anale terminée, on change de préservatif ou on se lave le pénis avant de passer à une pénétration vaginale, même si on ne fait que stimuler en externe.

Si tu as un mis un doigt dans l’anus de ton / ta partenaire : change de gant ou lave toi bien les mains avant de toucher autre chose !

Idem pour les jouets qui doivent être bien désinfectés avec un spray adéquat ou du savon et de l’eau.

3. Au pipi et au lit !

Avant de sexer, vider sa vessie est important ! Lors d’une pénétration ou de certaines pratiques sexuelles, la vessie et le conduit urétral peuvent être mobilisés.

Afin de ne pas favoriser le développement des bactéries, il vaut mieux vider sa vessie en amont et surtout, uriner APRES. Lors de frottements contre l’urètre, on peut amener des bactéries qui partiront efficacement après un pipi et une bonne douche.

via GIPHY

4. La douche, parlons-en

En ligne, on trouve énormément de produits pour se nettoyer la vulve. Comme si cette zone était sale au point qu’il fallait utiliser des produits bien décapants. Alors déjà, faisons distinctions entre vagin et vulve.

Le vagin, partie interne qui mène jusqu’au col de l’utérus, est auto nettoyant. Les pertes blanches sont naturelles et normales. Ton vagin est très propre et il a une odeur produite par les phéromones.

Cette odeur est plus ou moins forte en fonction des personnes. Ce n’est pas de la saleté. Si ton odeur change du jour au lendemain et qu’elle devient irrespirable, il est probable que tu aies une mycose.

La vulve, partie externe, doit être nettoyée à l’eau claire ! Pas de savon, pas de produits détergents. On ne nettoie pas le vagin !!! Sinon on déséquilibre la flore et on crée un terrain propice aux infections.

via GIPHY

En revanche, on peut nettoyer la partie poilue avec un savon doux, localisée sur le mont de Venus.

Pour le pénis, on appliquera les mêmes consignes : eau sur la verge et savon doux sur les poils. On pensera bien à décalotter.

Si tu utilises un lubrifiant, des huiles de massage et autres produits de ce type : ils peuvent être allergisants sur le long terme et provoquer des infections (mycose par exemple). La douche est d’autant plus importante !

Même si ces produits peuvent être compliqués à enlever, il est important de prendre soin de soi lorsqu’on se lave et de ne pas astiquer trop rigoureusement nos sexes douillets et sensibles.

5. Les sous-vêtements synthétiques sont tes ennemis !

Je sais que je compte parmi mes lectrices et lecteurs des amateurices de belles lingeries. Dans la lingerie, il y a de tout et notamment des culottes et autres boxers en matière synthétique.

Les matières synthétiques empêchent à ton sexe de respirer et favorisent les infections. Si tu es sujet-tes à des infections à répétition, ça peut venir de là !

Il en est de même pour les pantalons serrés, les strings qui font remonter les bactéries de l’anus vers le vagin / l’urètre ou encore les activités sportives régulières sans changer de sous-vêtement.


Je te souhaite une longue vie sans infection et n’hésite pas à poster tes tips en commentaires <3

Cet article était-il utile ?

Moyenne : 4.4 / 5. Décompte : 8

Aucun vote : sois le ou la première à voter !

Comme tu as trouvé cet article utile...

... suis moi sur mes réseaux !

Hits: 1241

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *