bandeau bébé enceinte
lifestyle,  maternité

Enceinte et jeune, c’est pas sérieux

1
(1)

Avoir un enfant est réservé aux personnes matures de plus de 25 ans. J’ai été enceinte et mieux : j’ai été jeune et enceinte. Non, les futurs parents ne doivent pas avoir moins de 35 ans, un boulot stable et une maison avec un jardin. 


J’ai encore en mémoire cette amie qui m’a dit dans son petit studio étudiant “Mais tu as tellement mieux à faire !”, “Ce n’est qu’un amas de foutre et de cellules” et ce vieil ami de famille “Elle gâche sa jeunesse”. J’ai eu de la chance, je le sais, d’avoir une infinité de réactions positives pour contrebalancer des remarques de mauvais goût.

La question de la maturité

J’ai commencé à travailler à 18 ans dans le secteur associatif. J’ai donc côtoyé très rapidement des adultes de tous les âges. J’ai des amies qui ont l’âge de ma grand-mère et des collègues qui pourraient être mes parents. Et l’un des nombreux constats que j’en ai tirés, c’est que l’âge n’a rien à voir avec l’intelligence, la sagesse et la maturité.

On peut avoir 40 ans et réagir comme une ado quand on nous fait une remarque sur la qualité de notre travail et, inversement, en avoir 20 et faire montre de beaucoup plus de recul. On peut avoir 60 ans, danser saoule sur une table lors d’une soirée et aller garder ses petits-enfants le lendemain.

Etre confrontée à des personnes très variées, de milieux sociaux différents et aux vécus multiples oblige à se rendre à l’évidence : on adore mettre les gens dans des cases.

On aime bien dire que les vieux sont chiants, cons et bornés et que les jeunes sont bruyants, irresponsables et feignants. Tout en sachant qu‘on est toujours le jeune et le vieux de quelqu’un qui va nous juger. La réalité, c’est que la jeunesse est un état d’esprit : on peut apprendre sans cesse, se renouveler à tout âge, dépasser ses limites à chaque occasion.

Etre enceinte et jeune, c’est gâcher sa jeunesse

Tu comprends alors que le fait ou non de “gâcher” sa jeunesse est propre à chacun. Tout dépend de ce que tu entends faire de ta jeunesse et de ce qui correspond pour toi à une jeunesse réussie.

Les personnes qui m’ont fait cette remarque étaient persuadées que pour bien profiter du bijou de ses 20 ans, il fallait coucher à droite à gauche et sortir le plus souvent possible. J’adore sortir boire un verre entre copines. Je ne vois pas pourquoi un bébé m’en empêcherait. Je suis d’ailleurs déjà sortie avec ma fille et mes amies : devine quoi ? Tout s’est bien passé ! 

Avoir un enfant, ce n’est pas sérieux…

… c’est complètement drôle, émouvant, triste, bouleversant, épuisant, magique. Maintenant, ma fille a 5 mois. C’est la personne la plus incroyable et la plus forte qu’il m’ait été offert de rencontrer. Je l’aime jusqu’aux étoiles.

Non, ça n’a pas été facile et ce n’est toujours pas facile. Mais qui peut dire qu’avoir un enfant et en prendre soin est une chose facile ?

De la même façon que je défends avec rage le droit à l’avortement, je défends le droit des femmes à donner naissance, peu importe leur âge. A partir du moment où une femme tombe enceinte : le choix de continuer la grossesse ou d’avorter lui appartient pleinement.

Si l’autre personne concernée par cette grossesse, à savoir lae partenaire, a tout à fait le droit de discuter avec la personne enceinte, iel n’a pas à prendre une décision.

JAMAIS.

La décision, iel pouvait la prendre en amont, au moment du choix de la contraception et des solutions envisagées en cas de grossesse.

J’espère qu’un jour nos sociétés seront à la hauteur des personnes enceintes. Elles souffrent de la précarité, d’un mauvais accès aux soins et doivent batailler pour leurs droits sociaux. J’espère un jour que l’on respectera les personnes enceintes comme des personnes qui accomplissent le miracle de la vie.

Concernant la pression à sexer pendant le post-partum, j’en parle ici !


Mes plus belles pensées vont vers ces personnes, ces femmes qui ont donné la vie et donné de leur être à leurs enfants pour les rendre heureux.

N’oublie pas que je réponds à tes questions sexo sur mon compte twitter <3

Cet article était-il utile ?

Moyenne : 1 / 5. Décompte : 1

Comme tu as trouvé cet article utile...

... suis moi sur mes réseaux !

5 commentaires

  • Patricia CHARLIER

    belles phrases, belles paroles, ça m’a émue, touchée, droit au coeur, j’ai tellement aimé donner la vie, et j’étais très jeune 18 ans 1/2, fière de mes 3 enfants, et tu sais de qui je parle, tu est bien placée pour et voir maintenant mes petits-enfants et mon arrière petite-fille, ton bébé, ton bonheur, ça me remplie d’amour, de bonheur et de joie, vous êtes mes plus belles réussites. Merci

  • Célestin

    Bravo, la pression sur les jeunes couples pour ne pas avoir d’enfants est inacceptable.
    On ne “gâche” jamais en ayant des enfants, même à 20 ans.
    Au contraire, combien de femmes très malheureuses de ne pas en avoir eu à 40 à force d’avoir cru toutes ces mauvaises langues?
    Vive les familles et vive la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *